Solaire photovoltaïque | France | Suisse
29 décembre 2022

Peut-on produire des panneaux solaires en Europe ?

fabrication de panneaux solaires européens

Si la crise du Covid 19 à permis quelque chose, c’est bien de souligner la dépendance de l’Europe envers la production du reste du monde et principalement la Chine.

La production de panneaux solaires photovoltaïques en Chine a ainsi considérablement augmenté ces dernières années, grâce à des investissements massifs et à la création de nombreux emplois dans l’industrie.

Depuis, la relocalisation industrielle d’un bon nombre d’activités jugées stratégiques est devenue un objectif non dissimulé pour l’Europe.

Plus récemment, les conflits géopolitiques soulignent les complications de cette dépendance, notamment à propos des productions d’énergies fossiles et renouvelables.

Concernant le photovoltaïque, la chine contrôle 86% de la chaîne de production pour seulement 36% de la demande. D’après les investissements actuels au niveau mondial, ce niveau de contrôle devrait atteindre 95% d’ici 2025.

Une telle centralisation pour un élément aussi stratégique dans la transition énergétique rend tout le système vulnérable.

Et cette vulnérabilité n’est pas que géopolitique.

En effet, en 2021, la valeur des exportations de panneaux photovoltaïques solaires de la Chine a été supérieure à 30 milliards de dollars, soit près de 7 % du son excédent commercial sur les cinq dernières années. Autrement dit : ils ont peu d’intérêt financier clair à stopper ces exportations.

Néanmoins, 1 panneau sur 7 dans le monde est produit par une seule usine et une catastrophe naturelle touchant ce site de production pourrait faire prendre des années de retard au déploiement du photovoltaïque.

Mais est-il vraiment possible de produire des panneaux solaires à grande échelle en Europe ?

Quelle place occupe l’Europe dans la production des énergies renouvelables ?

Les énergies renouvelables correspondent à l’ensemble des énergies produites à partir des ressources naturelles de la Terre (vent, soleil, ressources en eau – marées, vagues et cours d’eau – chaleur de la surface de la Terre et biomasse).

Le processus de transformation de ces ressources renouvelables en énergie présente un bilan carbone neutre du point de vue des émissions de gaz à effet de serre. C’est pour cela qu’elles sont aussi appelées « énergies propres« .

L’énergie solaire permet aujourd’hui de produire de l’électricité ou de la chaleur à destination des habitations et des industries. Ceci est possible grâce à la fabrication de panneaux solaires.

La Chine, premier fabricant de panneaux solaires et photovoltaïques

Aujourd’hui, c’est la Chine qui est le premier producteur mondial de ces installations.

Sur les 10 entreprises leaders du marché, 9 sont chinoises.

La raison ? La Chine a mis un point d’honneur au développement de cette industrie, depuis de nombreuses années.

part de la chine dans le photovoltaïque
https://www.iea.org/reports/solar-pv-global-supply-chains/executive-summary

Depuis 2011, la Chine a investi plus de 50 milliards de dollars dans la chaîne de production du photovoltaïque. Ces investissements colossaux ont permis la création de plus de 300 000 emplois (principalement d’usine).

A titre de comparaison, il y a eu plus de création d’emplois dans le secteur du photovoltaïque en Chine depuis 2010 qu’il n’y a de soldats dans l’armée française.

investissement chinois photovoltaïque

Cela se justifie par deux points majeurs. Premièrement, les importantes capacités de production de silice (avec lequel est fabriqué le silicium, indispensable à la production de panneaux photovoltaïque) se trouvent naturellement en Asie.

production de sillice dans le monde
Source :
Le silicium est l’élément le plus abondant dans la croûte terrestre (28%) juste après l’oxygène (49 %) et avant l’aluminium (10 %).

De plus, l’État chinois a décidé dès le début des années 2000 de miser sur l’essor de ce type de production d’énergie. Ces efforts ont permis de faire baisser de près de 80% les coûts des panneaux solaires selon l’IEA. De quoi accélérer le déploiement de cette technologie d’avenir…

En produisant en grande quantité, l’importation chinoise a alors remplacé la fabrication française pour des raisons économiques. Ces dix dernières années, le pays asiatique est passé en pole position du secteur, en cassant les prix du marché.

Mais la pandémie de 2020 et le contexte géopolitique actuel tend à rebattre les cartes, au profit d’une relocalisation de la production de panneaux solaires.

cout de production panneaux solaires

Fin 2020, la production européenne de plaquettes solaires, basée seulement en Norvège et en France, n’était que de 1,25 GW, selon le rapport du Fraunhofer ISE. Cette même étude expose le manque de capacité européenne de fabrication de cellules, seulement 650 MW de la production sont détenues par les entreprises européennes.

Selon l’Agence internationale de l’énergie, il faut que la capacité de production mondiale atteigne 630 GW d’ici 2030, soit environ 1000 fois plus…

A la fin de cette même année, la capacité de l’Europe en termes de production de modules solaires s’élève à 6,75 GW. Cela représente 3% du marché mondial des modules solaires en silicium. La Chine représentait au même moment 67% du marché (l’Asie représente au total 95% de la production. Les Etats-Unis et le Canada, 2%).

La fabrication européenne est-elle possible ?

Oui, l’Union européenne est en capacité de produire des panneaux solaires à grande échelle. Pour être précis, cela à même déjà existé. Il y a 10 ans, la production européenne était à son apogée et répandue dans de nombreux pays.

À cette époque, les entreprises de fabrication de produits solaires sont nombreuses, innovantes, et encouragées. La croissance rapide de l’industrie du soleil pousse les avancées technologiques et les investissements. Les entreprises du domaine bénéficient de généreuses subventions, comme en République tchèque, en Italie, en Espagne et en Allemagne.

Forte de ces programmes de subventions, la fabrication de produits solaires sur le sol européen parvient à se hisser dans les hauts rangs et atteint une production suffisante pour permettre une réduction des coûts. Mais le rêve européen ne dure pas. Malgré les financements et l’accroissement des ventes sur le sol européen, les coûts restent élevés et le concurrent chinois vient rapidement faire de l’ombre à la fabrication de composants de l’union européenne.

Pour enfoncer le clou, entre 2013 et 2018, le secteur de l’énergie solaire se voit décliner en Europe. Au cours de cette période, la politique change, et de nombreux gouvernements font marche arrière. Coupures ou réduction des subventions, notamment les tarifs de rachats (FIT) qui étaient versés aux parcs solaires pour l’électricité qu’ils produisaient dans le réseau.

Partout en Europe, les tarifs de rachat baissent, les taxes s’ajoutent sur l’exportation de leur production, et voilà de nombreuses usines qui ferment, des entreprises qui font faillite. Si elles résistent, c’est en consommant chinois. Les entreprises européennes se tournent vers la Chine pour se fournir en matières premières comme le verre, les cadres en aluminium, et surtout les cellules solaires.

À l’heure de la transition énergétique que l’Europe entame, et forte d’une volonté d’indépendance énergétique, une nouvelle ère semble s’ouvrir pour le continent dans le domaine de l’énergie solaire. Ce qui est dommage, c’est qu’il faille presque tout recommencer de zéro.

Comment l’Europe construit son futur dans la production d’énergie solaire ?

Avant le monopole chinois et l’essor de la technologie du silicium pour fabriquer les panneaux photovoltaïques, l’Europe avait réussi à mettre en place sa stratégie, son propre système et répondait plus ou moins bien à la demande. Le but serait donc de revenir à ce qu’il se passait 10 ans en arrière, sans reproduire les mêmes erreurs.

L’Europe possédait une très grande main-d’œuvre et produisait une grande partie de la chaîne d’approvisionnement solaire ; les matériaux nécessaires à la production étaient tous développés et produits en Europe. Les ingénieurs avaient mis au point des machines de production efficaces, tout comme l’étaient les solutions technologiques présentées par les chercheurs européens.

Si cela semble loin, c’est tout de même la preuve que fournir un équipement 100% made in Europe, c’est encore possible. Si aujourd’hui l’immense majorité des panneaux photovoltaïques viennent d’Asie, le coût du transport pèse de 10% dans le prix final d’un panneau. Les récentes crises énergétiques dues aux conflits géopolitiques ont également fait augmenter le prix de la production asiatique. Offrant une porte de sortie pour récupérer une production made in Europe.

De plus, de nombreux pôles de recherche dans le domaine du solaire sont basés en Europe (le Fraunhofer ISE en Allemagne, l’INES en France, l’IMEC en Belgique et le CSEM en Suisse par exemple). Ces centres proposent régulièrement des innovations dans les matériaux solaires et des technologies de production plus efficaces.

À l’heure post-pandémie, qui a su dévoiler les limites de la mondialisation dans les chaînes de production, et des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) de plus en plus recherchés par les investisseurs, la relocalisation a de belles chances de réussite.

Des objectifs écologiques en faveur d’une relocalisation en Europe

Les objectifs de l’Union Européenne sont clairs et tendent vers une augmentation de l’utilisation de l’énergie solaire. Pour être compétitif et réactif sur le marché du solaire, il n’y aura pas d’autre choix que de recréer sa propre économie.

La présidente de la Commission européenne a ainsi déclaré vouloir « s’affranchir le plus rapidement possible des combustibles fossiles russes ». Elle a notamment proposé un plan d’action de grande envergure visant à accélérer le processus. En jeu, l’installation de toits solaires sur tous les bâtiments publics et commerciaux d’ici 2025, et sur tous les nouveaux bâtiments résidentiels d’ici 2029.

La Commission vise également les 40 à 45% d’énergie renouvelable au sein de l’union pour 2030 et la mise en place d’un objectif de 592 GWac (740 GWdc) pour l’énergie solaire dans l’Union européenne.

Un programme d’envergure qui justifierait une recrudescence de l’emploi dans le domaine du solaire en Europe.

Ce grand plan est mené en partenariat avec l’association européenne du photovoltaïque Solar Power Europe et l’institut européen de l’innovation et de la technologie EIT InnoEnergy. Ensemble ils ont créé l’European Solar Initiative.

Leur but est de créer un écosystème européen dans le solaire, de la production de cellules, aux panneaux, jusqu’au recyclage afin de répondre aux besoins européens en la matière (environ 20 GW/an d’ici 2030). Un tel projet pourrait à terme créer 400.000 emplois directs et indirects.

Si le coût de la main-d’œuvre pouvait entrer en cause d’une délocalisation il y a dix ans, aujourd’hui la robotisation du système de production joue en la faveur d’un retour de l’industrie solaire en Europe.

À cela s’ajoute l’arrivée imminente des panneaux solaires de deuxième génération. De nouvelles technologies se développent rapidement, tant dans les instituts de recherche européens que chez les industriels.

Films organiques, fabrication “Kerfless”, cellules à hétérojonction ou à base de perovskites, sont des exemples de ce qui attend les nouvelles fabrications de panneaux solaires photovoltaïques. Ainsi le besoin en silice asiatique ne serait plus indispensable.

Est-il possible de produire une installation solaire 100% française ?

Avec ce projet d’envergure européenne, la question de fabriquer un panneau solaire 100% made in France n’est pas à l’ordre du jour. Bien que les moyens en cours de déploiement puissent tendre à la création d’une industrie digne d’un “airbus du solaire”, ça n’est pas le désir de la Commission européenne.

L’objectif est plutôt de mettre en place un écosystème d’usines installé dans toute l’Europe. Cela diminuerait les coûts de transports et équilibrerait de façon juste la production d’énergie solaire. Il faut donc voir cela comme une « chaîne de valeurs ».

Le but est d’impliquer tous les acteurs du continent pour faire face économiquement à la puissance chinoise et écologiquement aux enjeux futurs pressants.

D’après un rapport du Ministère de la transition écologique, le pays de fabrication des panneaux solaires a bien un impact sur l’empreinte carbone qu’ils génèrent.

Les émissions de carbone liées à la production d’un module photovoltaïque fabriqué en France sont en moyenne 5 à 20 % plus faibles que pour un module importé. Cela bien sûr s’il est fabriqué pour être utilisé en France.

Selon les chiffres de la base carbone de l’ADEME, l’impact carbone équivalent (CO2eq) d’un kilowattheure d’électricité avec des panneaux photovoltaïques est de 43,9 g pour un mix électrique chinois, de 32,3 g pour un mix électrique européen et de 25,2 g pour un mix électrique de fabrication française.

Avec un mix électrique chinois, l’impact carbone du photovoltaïque est ainsi de 74 % supérieurs à celui d’un module fabriqué avec un mix électrique de fabrication française et de 35 % supérieur à celui d’un mix électrique européen.

Le prochain enjeu de l’Europe est donc de parvenir à installer cette industrie et de la faire perdurer, en s’appuyant sur toutes ses ressources, humaines, technologiques et environnementales.

David Notzon, ingénieur énergie

J’assure les dossiers techniques et le bon déroulement des projets. Passionné d’innovation, de transition énergétique et d’entrepreneuriat, j’ai à cœur de vous fournir les informations les plus précises possibles.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Bénéficiez des aides de l’État, produisez votre énergie verte et réduisez votre facture jusqu’à 50%

Je demande un devis

Votre transition énergétique commence ici

Voici d’autres articles pouvant vous intéresser

Tracker solaire : jusqu’à +60% de production d’électricité

Tracker solaire : jusqu’à +60% de production d’électricité

Les panneaux solaires montés sur un toit se présentent sous la forme de panneaux fixes, incapables de s'adapter à la position du soleil pendant la journée et tout au long de l'année. Par conséquent, l'efficacité d'une telle solution dépend généralement de la pente du...

Tracker solaire : jusqu’à +60% de production d’électricité

Tracker solaire : jusqu’à +60% de production d’électricité

Les panneaux solaires montés sur un toit se présentent sous la forme de panneaux fixes, incapables de s'adapter à la position du soleil pendant la journée et tout au long de l'année. Les points principaux à retenir➜ Un tracker solaire est une structure motorisée qui...

Chauffage et ventilation solaire : découvrez l’aérosolaire

Chauffage et ventilation solaire : découvrez l’aérosolaire

Dans un monde où la transition énergétique est plus que jamais cruciale, l'aérosolaire s'impose comme une solution innovante et durable pour réduire notre empreinte écologique tout en améliorant notre confort. Bien que moins connu que les panneaux photovoltaïques ou...

Entreprise : où poser vos panneaux solaires ?

Entreprise : où poser vos panneaux solaires ?

La pose de panneaux solaires est un investissement aidé par l'Etat français qui confère de nombreux avantages : Réduction des factures d'énergie ; Réduction de l'empreinte carbone ; Augmentation de la résilience face aux changements des prix ; Image positive d'une...

Comment réduire sa facture de chauffage en hiver ?

Comment réduire sa facture de chauffage en hiver ?

En hiver, les dépenses énergétiques peuvent augmenter de façon importante et accroître vos factures de façon considérable. À l'heure de la sobriété énergétique, de nombreuses solutions existent afin de faire des économies en termes d'énergie et donc de finances. S'il...

Les panneaux solaires peuvent-ils causer des fuites d’eau ?

Les panneaux solaires peuvent-ils causer des fuites d’eau ?

Lorsque l'on souhaite faire installer des panneaux solaires pour passer à l'énergie verte, il est essentiel d'anticiper les possibles problèmes pour calculer le temps d'amortissement de votre installation solaire. Les fuites d'eau causées par les panneaux solaires...

Bilan carbone et ACV : toutes les agences et cabinet en France !

Bilan carbone et ACV : toutes les agences et cabinet en France !

De plus en plus, nous sommes sensibilisés à l'impact de nos modes de vie sur l'environnement. Aujourd'hui, nous avons pris conscience, particuliers comme professionnels, des conséquences bonnes ou mauvaises qu'implique chacun de nos comportements de consommation. De...

Consuel photovoltaïque : obligation, étapes pour l’obtenir, prix

Consuel photovoltaïque : obligation, étapes pour l’obtenir, prix

Le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l'électricité, plus connu sous le nom de Consuel, est une association d'utilité publique qui délivre les attestations de conformité des installations électriques. En effet, pour relier une installation solaire au...

statistiques sur le photovoltaïque

Découvrez gratuitement 41 chiffres fous sur le solaire !

Plus de 40 statistiques pour comprendre les enjeux, convaincre votre N+1 ou briller au prochain repas de famille.

Vous allez être redirigé dans un petit instant...