Efficacité énergétique | France | Solaire photovoltaïque
15 février 2023

Bilan carbone et ACV : toutes les agences et cabinet en France !

bilan carbone

De plus en plus, nous sommes sensibilisés à l’impact de nos modes de vie sur l’environnement. Aujourd’hui, nous avons pris conscience, particuliers comme professionnels, des conséquences bonnes ou mauvaises qu’implique chacun de nos comportements de consommation.

De nombreuses solutions existent comme l’installation de panneaux photovoltaïques ou la réalisation d’un plan de sobriété énergétique. Mais il peut parfois être difficile de se rendre compte précisément des émissions carbone que nous émettons et de leur impact environnemental.

Afin de mener une analyse précise de votre production de gaz à effet de serre (GES), de nombreux bureaux d’étude, cabinets ou agence en France proposent de réaliser votre bilan carbone et/ou une ACV.

Vous trouverez ici toutes les informations à savoir sur ces évaluations d’empreinte carbone, et les agences qui peuvent le réaliser pour vous, au sein de votre logement personnel ou de votre entreprise.

Les agences en France pouvant réaliser votre bilan carbone ou une ACV

Vous trouverez ici les agences françaises proposant de réaliser votre bilan carbone et/ou votre ACV :

Veracy

agence bilan carbone veracy

La belle et jeune équipe de Veracy dispose de plusieurs offres afin d’aider les professionnels dans leur stratégie de décarbonation.

Bilan carbone, ACV, mais aussi le Diag Décarbon’action. Cette dernière offre de soutien est une collaboration entre l’ADEME, Bpifrance et l’association pour la transition bas carbone (ABC).

C’est une alternative similaire au bilan carbone, visant également à accompagner les entreprises dans leur transition énergétique et écologique.

Le Diag Décarbon’action s’adresse aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux petites ETI (moins de 500 employés) n’ayant jamais réalisé de bilan carbone.

💶 Co-financé par l’ADEME, les prix de cette aide sont de 4 000 € HT pour les entreprises de moins de 250 salariés, et 6 000 € HT pour les entreprises de plus de 250 à 499 salariés. Pour effectuer un bilan carbone ou une ACV, les tarifs se font sur devis.

📍Les bureaux sont situés à Alex en Haute-Savoie (74290) proche d’Annecy.

📱Contact de l’équipe : 06 07 72 66 47 ;

Sami

Agence bilan carbone sami

Sami propose des bilans carbone, un suivi pour améliorer les résultats, et des outils de communication sur vos progrès carbone pour les établissements dans différents secteurs.

💶 Les tarifs sont estimés par devis, au cas par cas.

📱Contact : 07 80 90 77 03 ;

Orki

bilan carbone orki

Orki s’est spécialisée sur le bilan carbone des PME et des ETI et le calcul d’ACV. L’outil est également utilisé par des consultants carbones indépendants. Des solutions bas-carbones sont aussi proposées aux entreprises désireuses de réduire leurs émissions.

💶 Prix : Les tarifs varient en fonction de la taille de l’entreprise et vont de 600 euros (1 – 9) à 5 000 euros. Vous pouvez aussi réaliser un essai gratuit.

📱Contact : +33 3 74 69 48 74

Carbo

carbo

Anciennement HelloCarbo, Carbo entreprise propose d’effectuer vos bilans carbone et vos ACV que vous soyez un particulier ou un professionnel.

💶 Les tarifs varient en fonction de la taille de votre entreprise et différentes formules sont mises à disposition Pour les professionnels, de la formule « Pousse » de 1 à 9 employés démarre à 960 euros hors taxes jusqu’à la formule « Baobab », de 500 à 999 employés à partir de 4800 euros hors taxes.

Vous pouvez également profiter du simulateur gratuit en ligne mis à votre disposition sur le site.

📱 Il n’y a pas de contact par téléphone ;

Altopi

altopi

Altopi est certifiée par l’ABC (Association pour la Transition Bas Carbone) pour la réalisation du bilan carbone de votre entreprise.

Elle propose la réalisation de bilans carbone ainsi que des accompagnements RSE (diagnostics, conseils et pilotages).

💶 Adressé aux professionnels, le montant de leurs prestations se calcule par devis personnalisé.

📍Altopi à des bureaux à Paris, Lyon et Angers.

📱 Téléphone : 09 71 18 27 75;

Greenly

greenly

Greenly entreprise propose entre autres services la réalisation de bilans carbone et d’ACV pour les entreprises, tous secteurs confondus.

Le suivi pour améliorer ce bilan est inclus.

💶 Le prix d’entrée d’un bilan carbone est de 2950 euros. L’ACV est ensuite une option que vous pouvez ajouter, sur devis.

📍Lieu de l’agence : Paris

📱 Il n’y a pas de contact par téléphone.

GCI : Global Climate Initiatives

GCI

Global Climate Initiatives propose des bilans carbone et un suivi pour améliorer les résultats, pour les entreprises et les collectivités.

💶 Les tarifs sont estimés par devis, au cas par cas.

📍Basée dans le 8e arrondissement de Paris.

📱 Il n’y a pas de contact téléphonique.

Aktio

Agence bilan carbone aktio

Aktio propose de vous accompagner dans la réalisation de bilans carbone certifiés et propose un suivi carbone ainsi qu’un kit communication par la suite.

Leurs services sont à destination des entreprises dans divers secteurs. Leurs tarifs varient en fonction de la taille de l’entreprise.

💶 Leur offre standard débute à 990 euros hors taxes par bilan annuel, leur offre Clé en main, plus complète démarre à partir de 1 990 euros hors taxes.

📍Il semblerait que l’agence soit à Paris.

📱Il n’y a pas de contact téléphonique ;

Traace

Agence bilan carbone traace

Traace effectue des bilans carbone pour les professionnels de divers secteurs (mesure, analyse et plan de réduction carbone).

💶 Les tarifs sont sur devis, au cas par cas.

📱 Il n’y a pas de contact téléphonique ;

Climate Partner

Agence bilan carbone climate partner

Climate Partner propose la réalisation de bilans carbone et un accompagnement pour les professionnels. Il est aussi possible de leur demander de vous aider à mettre en place la conversion de vos sites web à énergie verte et de participer à la plantation d’arbres.

💶 Les tarifs se fixent sur devis.

📍Les bureaux sont situés à Paris 8.

📱 Téléphone : 06 78 62 93 89 / 06 78 62 93 96 ;

Tessea

Agence Tessea

Tessea est un cabinet de consultation spécialisé dans la stratégie et la communication en matière de durabilité pour les organisations et les territoires.

Depuis 2009, Tessea utilise leur expertise pour offrir une gamme de services et de solutions centrées sur la durabilité. Ils se concentrent sur les enjeux actuels et à venir, en vous guidant dans des domaines tels que la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), la stratégie climatique et la communication écologique.

Leur approche holistique est le résultat d’un engagement fort à contrôler l’intégralité du processus, de l’évaluation à la mise en œuvre, du suivi à la mise en valeur de vos actions.

Ainsi, leur agence de conseil basée à Toulouse (Occitanie), spécialisée dans la transition environnementale, sociale et sociétale, représente un soutien fiable pour les entreprises qui cherchent à renforcer la résilience et la responsabilité de leurs opérations.

💶 Aucune information sur les prix, cela se fixe par devis.

📍Les bureaux sont situés à Toulouse (59 Allée Jean Jaurès 31015 Toulouse – Occitanie)

📱 05 63 22 60 28

Mobeetip

Agence bilan carbone mobeetip

Mobeetip effectue des bilans carbone pour les professionnels et le Diag Décarbon’action.

💶 Le coût d’un bilan carbone se fixe par devis.

📍Les bureaux sont situés à Montpellier, Angers et Toulouse.

📱 Pas de contact par téléphone.

Qu’est-ce qu’un bilan carbone ?

Créé et mis en place par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), le bilan carbone est un outil de diagnostic. Le bilan carbone permet d’étudier, de comprendre et de porter une analyse précise des émissions de gaz à effet de serre, qu’elles soient directes ou indirectes.

Aussi connu sous le nom de bilan GES (Gaz à Effet de Serre), voici sa définition Selon l’ADEME : « un Bilan GES est une évaluation de la quantité de gaz à effet de serre émise (ou captée) dans l’atmosphère sur une année par les activités d’une organisation ou d’un territoire ».

Le bilan carbone s’adresse à tous, particuliers, entreprises, collectivités ou encore administrations.

Cet outil se penche sur l’émission de six gaz différents, selon une méthode dont les règles précises sont publiques et reconnues de manière officielle par des accords internationaux.

Quels sont les gaz à effet de serre comptabilisés dans un bilan carbone ?

Les six gaz en question sont :

  • Le CO2 ou dioxyde de carbone : ce gaz incolore et inodore est présent de façon naturelle sur Terre et essentiel au bon équilibre de la nature. Cependant, l’activité humaine en produit des quantités trop élevées. Le gaz s’accumule alors dans l’atmosphère et impacte le fonctionnement des mers et océans par exemple. Principalement émit lors du processus de combustion des énergies fossiles et l’usage des véhicules, il représente 26% de l’effet de serre dans l’atmosphère et contribue à l’affaiblissement de la couche d’ozone ;
  • Le méthane : cet autre gaz incolore et inodore est également présent naturellement sur Terre. Il est produit suite à la fermentation ou la digestion des organismes vivants (plantes et animaux). Du fait de la surexploitation humaine (agriculture et élevage), les quantités de méthane rejetées dans l’atmosphère sont trop élevées. En effet, il constitue à lui seul 90% du gaz naturel (c’est la troisième ressource énergétique mondiale utilisée après le charbon et le pétrole). Le méthane aurait un potentiel de réchauffement climatique 25 fois supérieur à celui du CO2 sur une durée de 100 ans ;
  • Les oxydes d’azote : il s’agit de deux molécules principales, le monoxyde d’azote et le dioxyde d’azote. Ils peuvent aussi être produits de façon naturelle, par les éclairs ou les volcans (principe de combustion). Comme pour les autres gaz, l’activité humaine entraîne une création trop forte d’oxyde d’azote, principalement par la combustion due aux transports. En trop grandes quantités, les oxydes de carbones sont néfastes pour la santé et l’environnement ;
  • Le perfluorocarbure ;
  • L’hydrofluorocarbure ;
  • L’hexafluorure de soufre.

Le résultat d’un bilan carbone est toujours exprimé en tonnes équivalent CO2. En effet, le CO2 est le gaz le plus répandu et sert donc de référence lors d’un bilan carbone. Les cinq autres gaz sont convertis en « équivalent carbone ».

A ce sujet, découvrez par exemple l’impact carbone des panneaux photovoltaïques !

Qu’est-ce que sont les scopes d’un bilan carbone ?

Les six émissions que nous venons de voir sont elles-mêmes réparties sur trois périmètres opérationnels appelés scope 1, scope 2 et scope 3.

Ils sont définis par l’ADEME, qui est responsable, entre autres, de la diffusion des normes de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) en France.

À quoi correspond le scope 1 ?

Selon l’ADEME le scope 1 représente « les émissions directes provenant des installations fixes ou mobiles situées à l’intérieur du périmètre organisationnel, c’est-à-dire émissions provenant des sources détenues ou contrôlées par l’organisme comme par exemple : combustion des sources fixes et mobiles, procédés industriels hors combustion, émissions des ruminants, biogaz des centres d’enfouissements techniques, fuites de fluides frigorigènes, fertilisation azotée, biomasses… ».

Plus simplement, il s’agit donc du périmètre le plus restreint concernant le calcul des émissions de gaz à effet de serre.

Dans une entreprise par exemple, la mesure des émissions de gaz sur le scope 1 ne prend en compte que les émissions qui sont directement émises par l’établissement. Sont concernées les émissions liées aux usines, aux bâtiments (chauffages etc.), ou autres installations (flotte de véhicules etc.).

À quoi correspond le scope 2 ?

Le scope 2 correspond à un périmètre de calcul intermédiaire des émissions de gaz à effet de serre.

La définition officielle de l’ADEME indique qu’il regroupe « les émissions indirectes associées à la production d’électricité, de chaleur ou de vapeur importée pour les activités de l’organisation ».

Plus large que le scope 1 donc, le scope 2 prend en compte toutes les émissions indirectes générées par les consommations énergétiques (électriques, de chaleur, de vapeur ou de froid) et celles liées à la production de l’entreprise.

Par exemple, lors de la fabrication d’un produit, il faut consommer de l’électricité pour alimenter les usines de conception de ce produit. Bien que cette consommation électrique ne produise pas de gaz à effet de serre, la production de l’électricité, elle, a émis des gaz à effet de serre. Ce sont toutes ces émissions liées à la consommation d’énergie secondaire qui sont calculées dans le scope 2.

À quoi correspond le scope 3 ?

Le scope 3 est le calcul de périmètre le plus large.

Selon l’ADEME il regroupe « les autres émissions indirectement produites par les activités de l’organisation qui ne sont pas comptabilisées au scope 2 mais qui sont liées à la chaîne de valeur complète comme par exemple : l’achat de matières premières, de services ou autres produits, déplacements des salariés, transport amont et aval des marchandises, gestions des déchets générés par les activités de l’organisme, utilisation et fin de vie des produits et services vendus, immobilisation des biens et équipements de productions… ».

Le scope 3 inclut donc toutes les émissions de gaz à effet de serre indirectes qui ne sont pas prises en compte dans les scopes 1 et 2. Plus de détails dans l’article d’Orki à ce sujet.

Cela permet donc d’avoir une vision très large des émissions de gaz à effet de serre générées par une entreprise ou par la fabrication d’un produit durant toute la durée de son cycle de vie.

Le scope 3 tient compte des émissions provoquées par les fournisseurs, le transport des salariés et des clients, l’intégralité de la chaîne logistique, et le recyclage.

Quelles sont les obligations pour les entreprises ?

Les scopes permettent d’identifier avec précision les sources de pollution d’une entreprise ou d’un particulier afin de pouvoir mettre en place un plan d’action ciblé par la suite.

La plupart du temps, les bilans GES sont calqués sur ces scopes. Certaines entreprises décident d’intégrer le scope 3, même s’il n’est pas obligatoire, afin de présenter un bilan plus complet et transparent. Il constitue, dans de nombreux cas, la majorité des émissions GES.

En France, certains organismes et entreprises ont l’obligation de réaliser un rapport RSE. Il est ainsi exigé de comptabiliser les émissions carbones directement provoquées par les activités sous contrôle de l’entreprise (scopes 1 et 2). D’après l’article 229-25 du code de l’environnement, sont concernés :

  • Les entreprises de plus de 500 salariés (250 dans les départements et régions d’outre-mer). Leur bilan doit être publié et rendu public par l’ADEME tous les quatre ans ;
  • Les collectivités de plus de 50 000 habitants. Leur bilan doit être publié et rendu public par l’ADEME tous les trois ans ;
  • Les établissements publics de plus de 250 agents. Leur bilan doit être publié et rendu public par l’ADEME tous les trois ans ;
  • Les services de l’État . Leur bilan doit être publié et rendu public par l’ADEME tous les trois ans.

Si vous n’effectuez pas ces bilans vous pourrez écoper d’une amende. Sauf pour les régions d’outre-mer, vous devez également joindre un « plan de transition pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre présentant les objectifs, moyens et actions envisagés à cette fin et, le cas échéant, les actions mises en œuvre lors du précédent bilan« .

Ce service est effectué par les entreprises qui proposent de mener à bien vos bilans carbone, la plupart du temps.

Qu’est-ce qu’une ACV ?

L’Analyse de Cycle de Vie ou ACV est une méthodologie différente du bilan carbone.

Il s’agit d’une méthode scientifique encadrée par un ensemble de normes (ISO 14040 à ISO 14044). Le but de l’ACV est d’évaluer l’impact environnemental d’un produit sur l’ensemble de son cycle de vie.

Selon l’ADEME « l’analyse du cycle de vie est l’outil le plus abouti en matière d’évaluation globale et multicritère des impacts environnementaux« , du fait de sa double approche :

L’approche cycle de vie pour une évaluation globale

Qualifiée d’approche « du berceau à la tombe », elle prend en compte toutes les étapes de vie d’un produit :

  • L’extraction des matières premières (agricoles et non agricoles) ;
  • La transformation ;
  • Le conditionnement ;
  • La distribution/vente ;
  • La préparation/consommation ;
  • La fin de vie, soit la gestion des déchets (collecte, transport et traitement).

L’approche multicritère

Cette méthodologie quantifie l’ensemble des flux entrants et sortants durant tout le cycle de vie d’un produit. On entend par “flux” les matières, l’énergie, les transports utilisés par exemple.

Un flux entrant peut être la matière première agricole, l’eau, le pétrole, etc.

Un flux sortant peut être les déchets ou gaz produits, etc.

Ces différents flux sont alors regroupés en différents indicateurs d’impact à analyser, comme le réchauffement climatique ou encore l’épuisement des ressources en eau.

Pourquoi le bilan carbone et l’ACV sont-ils complémentaires ?

Le bilan carbone et l’ACV sont tous deux complémentaires et permettent, une fois effectués, de choisir les meilleures options afin de réduire au maximum votre empreinte carbone au sein de votre entreprise.

Réaliser un bilan carbone ou GES permet :

  • De quantifier l’empreinte carbone de votre entreprise ou domicile et d’adapter par la suite son organisation interne (favoriser les transports à vélo ou en covoiturage, réduire la consommation énergétique des bureaux…) ;
  • De communiquer sur les actions mises en place au sein de l’organisme.

Réaliser une ACV permet :

  • De quantifier l’empreinte environnementale d’un produit et d’opter par la suite pour des démarches d’écoconception (changement des modes de transports du produit, de sa recette, du packaging…) ;
  • De communiquer sur la réduction d’impact d’un produit et inciter le public à l’utiliser afin de réduire son empreinte environnementale à son tour.

Ensemble, ils permettent :

  • De réduire le scope 3 ;
  • De gagner du temps dans la collecte d’informations, en partageant les données ;
  • De permettre un travail complet de réduction d’empreinte carbone et environnementale pour ne rien laisser de côté afin de mettre en place une stratégie sans omission.

Vous disposez à présent de tous les contacts nécessaires afin de comparer les devis et de faire le meilleur choix pour vous et votre entreprise.

Bien qu’obligatoire, la réalisation d’un bilan carbone et/ou d’une ACV est un geste citoyen qui permet d’assurer notre avenir. Vous pouvez également mettre en place des gestes simples et gratuits afin de réduire votre empreinte carbone et participer activement à la réduction de votre empreinte carbone afin de réaliser des économies financières !

David Notzon, ingénieur énergie

J’assure les dossiers techniques et le bon déroulement des projets. Passionné d’innovation, de transition énergétique et d’entrepreneuriat, j’ai à cœur de vous fournir les informations les plus précises possibles.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Tessea
10 mois il y a

En région Occitanie, le cabinet de conseil en stratégie bas carbone Tessea accompagne les entreprises et le collectivités dans la décarbonation de leurs activités. Au plaisir d’échanger avec vous sur la thématique du climat et de la transition énergétique.

Visualisez en temps réel vos consommations d’énergies, comprenez vos dépenses et réduisez votre empreinte carbone

Je prends contact

Votre transition énergétique commence ici

Voici d’autres articles pouvant vous intéresser

Chauffage et ventilation solaire : découvrez l’aérosolaire

Chauffage et ventilation solaire : découvrez l’aérosolaire

Dans un monde où la transition énergétique est plus que jamais cruciale, l'aérosolaire s'impose comme une solution innovante et durable pour réduire notre empreinte écologique tout en améliorant notre confort. Bien que moins connu que les panneaux photovoltaïques ou...

Comment réduire sa facture de chauffage en hiver ?

Comment réduire sa facture de chauffage en hiver ?

En hiver, les dépenses énergétiques peuvent augmenter de façon importante et accroître vos factures de façon considérable. À l'heure de la sobriété énergétique, de nombreuses solutions existent afin de faire des économies en termes d'énergie et donc de finances. S'il...

Comment réaliser un plan de sobriété énergétique ?

Comment réaliser un plan de sobriété énergétique ?

Dernièrement, la situation climatique et le contexte géopolitique ont engendré de nombreuses remises en question de notre système de consommation énergétique. Force est de constater que l'utilisation sans limites des ressources épuisables de la Terre (notamment les...

GTB : définition, fonctionnement, prix et aides

GTB : définition, fonctionnement, prix et aides

C'est quoi la GTB ? La GTB, gestion technique du bâtiment, est un système informatique qui permet d’offrir une vue globale sur tous les équipements techniques d’un bâtiment. Généralement, il est installé dans des grands bâtiments ou constructions industrielles, car il...

Bâtiments à énergie positive : leviers, prix et labels

Bâtiments à énergie positive : leviers, prix et labels

Le monde du bâtiment est un sujet complexe dans la transition écologique. En effet, construire des bâtiments est un besoin pour la population mais cela a un coût écologique. Les acteurs de la construction ont donc un rôle à jouer afin de monter des projets au faible...

Audit énergétique réglementaire des entreprises : le guide complet

Audit énergétique réglementaire des entreprises : le guide complet

Qu’est-ce que l’obligation d’audit énergétique réglementaire ? Cette mesure est une réglementation de la directive européenne relative à l’efficacité énergétique. En bref, elle rend obligatoire l’audit énergétique pour certaines entreprises. Un audit énergétique pour...

statistiques sur le photovoltaïque

Découvrez gratuitement 41 chiffres fous sur le solaire !

Plus de 40 statistiques pour comprendre les enjeux, convaincre votre N+1 ou briller au prochain repas de famille.

Vous allez être redirigé dans un petit instant...